Abeille (Photo de Donvirko/Pixabay)

Abeille (Photo de Donvirko/Pixabay)

Hespérie tachetée (Photo de CNC)

Hespérie tachetée (Photo de CNC)

Hespérie tachetée

À quoi ressemble cette espèce?

Papillon de taille moyenne (envergure de 2 à 3 centimètres) de la famille des hespéridées. Son corps est gris foncé et brun. Ses ailes postérieures tachetées de jaune et de brun permettent de le distinguer des autres membres de cette famille. Les ailes des adultes fraîchement sortis de leurs cocons ont une teinte violacée.

Où vit cette espèce?

mottled duskywing map

(Cliquez pour agrandir)

De petites populations locales d’hespéries tachetées se trouvent en Ontario, au Manitoba et dans l’est et le centre des États-Unis. Au Québec, l’espèce est maintenant disparue, et de graves déclins de populations ont été observés dans de nombreuses régions des États-Unis. Ce papillon demeure toute sa vie dans le même habitat, sans migrer.

Comme de nombreux papillons, l’hespérie tachetée est sélective quant au site où elle vit et ce dont elle se nourrit. Au Manitoba, les larves s’alimentent de céanothe à feuilles étroites. En Ontario, elles se nourrissent de céanothe d’Amérique, une plante très similaire. Ces végétaux se trouvent généralement dans des habitats secs, tels que les prairies d’herbes hautes et les savanes de chênes.

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

En 2012, le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a évalué l’hespérie tachetée comme étant en voie de disparition. Rare en Ontario et au Manitoba, elle est maintenant disparue au Québec. En 2015, la Province de l’Ontario a annoncé un programme de rétablissement visant à gérer les menaces qui pèsent sur l’habitat de l’hespérie tachetée et à stabiliser sa population.

L’hespérie tachetée est le seul papillon spécialiste de la savane de chênes qui subsiste en Ontario; ce qui veut dire qu’il est adapté uniquement à ce milieu naturel. Les deux autres espèces de papillons ayant déjà peuplé cette savane, soit le lutin givré et le bleu mélissa, en sont maintenant disparues.

Le feu : un allié

Il peut être étonnant d’apprendre que d’éteindre les feux naturels cause du tort à l’hespérie tachetée. Le feu ralentit en effet la croissance de végétaux envahissants qui nuisent aux espèces dont dépend l’hespérie. Les arbustes, les arbres et les plantes envahissantes, s’ils ne sont pas contrôlés, peuvent évincer les espèces indigènes, transformant les prairies et les savanes en forêts. Dans certains cas, CNC a recours à des brûlages dirigés pour aider à protéger et à remettre en état ces zones.

Les plaines du lac Rice

Dans le sud de l’Ontario, à environ une heure de route à l’est de Toronto, un paysage d’herbes hautes subsiste dans l’aire naturelle des plaines du lac Rice. Depuis 2002, Conservation de la nature Canada (CNC) aide à diriger le Rice Lake Plains Partnership (RLPP), un collectif auquel collaborent des propriétaires fonciers, la Première Nation d’Alderville, des organismes de conservation et les gouvernements, dans le but de protéger cet environnement de collines sablonneuses, de savanes de chênes et de prairies.

Grâce à l’appui de bénévoles dynamiques, CNC et le RLPP luttent contre des espèces envahissantes, dont le pin sylvestre, par des coupes, des extractions et des brûlages dirigés. Des projets d’ensemencement et de plantation permettent de créer plus de zones de prairie et de savane de chênes. CNC a cartographié la présence du céanothe d’Amérique dans cette région et a aidé à organiser un inventaire de papillons avec des bénévoles. En 2018 et 2019, moins de 10 hespéries tachetées ont été recensées sur les propriétés de CNC dans l’aire naturelle des plaines du lac Rice.

En 2019, des étudiants du Fleming College (Peterborough), en partenariat avec le RLPP, ont mis au point une stratégie de restauration de l’hespérie tachetée dans les plaines du lac Rice. Cette stratégie met l’accent sur le rétablissement du céanothe d’Amérique dans l’aire naturelle.

Avec cette coopération entre des partenaires et des communautés, l’aire naturelle des plaines du lac Rice est un bel exemple de l’impact que nous pouvons avoir quand nous travaillons ensemble à la protection

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien en 2020