Milieu naturel des versants du mont Saint-Étienne (Photo de Corridor appalachien)

Milieu naturel des versants du mont Saint-Étienne (Photo de Corridor appalachien)

Couleuvre agile bleue (Photo de Joe Crowley)

Couleuvre agile bleue (Photo de Joe Crowley)

Couleuvre agile bleue


À quoi ressemble cette espèce?

La couleuvre agile bleue, une espèce non venimeuse qui peut atteindre 2 m de longueur, est le deuxième plus long serpent de l’Ontario. Elle tient son nom anglais blue racer de sa capacité à se déplacer jusqu’à 7 kilomètres à l’heure et de sa couleur gris-bleu ou bleu vert. Son ventre est d’un bleu vert plus pâle ou bleu blanchâtre et ses yeux sont encerclés d’un « masque » foncé.

Où vit cette espèce?

Canadian distribution of blue racer (Map by NCC)

(Cliquer pour agrandir)

Au Canada, la couleuvre agile bleue se trouve uniquement sur l’île Pelée dans la partie ouest du lac Érié, en Ontario. Historiquement, cette espèce était également présente parc national de la Pointe-Pelée, sur la rive nord du lac Érié et près de la communauté de Grand Bend. Aux États-Unis, on la trouve de l’Iowa jusqu’à l’État d’Ohio plus à l’est.

La couleuvre agile bleue préfère les habitats en milieu semi-ouvert, comme les alvars et les boisés. Durant les grandes chaleurs estivales, elle se réfugie dans la forêt. Comme plusieurs espèces de serpent, elle se cache sous les roches et les troncs d’arbres couchés, et elle se prélasse au soleil pour réguler la température de son corps. La femelle pond ses œufs dans des bûches en décomposition, des piles de compost, des souches, sous une roche ou dans des terriers d’animaux. L’hiver venu, la couleuvre agile bleue hiberne sous la ligne de gel dans des crevasses de rochers, des terriers ou des structures construites par les humains, comme d’anciennes fondations. Elle hiberne en groupe et peut partager son hibernacle avec d’autres espèces de serpents.

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

Selon la Loi sur les espèces en péril du Canada, la couleuvre agile bleue est en voie de disparition. La perte et la dégradation d’habitats, la disparition de sites d’hivernage et la mortalité attribuable à la circulation routière sont les principales menaces qui pèsent sur cette espèce.

Que fait CNC pour protéger l’habitat de cette espèce? 

Conservation de la nature Canada (CNC) protège plus de 404 hectares (1 000 acres) sur l’île Pelée, soit 10 % de la superficie de l’île. Ensemble, CNC et d’autres organismes de conservation protègent 18 % de l’île Pelée, ce qui comprend la majeure partie de l’habitat de la couleuvre agile bleue.

En plus de protéger un habitat vital pour la couleuvre agile bleue, CNC restaure aussi des sites où cette espèce en voie de disparition peut se nourrir, se prélasser au soleil, nicher et hiberner. La restauration des champs agricoles par la création de milieux humides et la plantation de fleurs sauvages et d’herbes indigènes sur les terres de CNC a permis d'augmenter l'habitat naturel total de 56 hectares (138 acres). L'élimination continue des espèces envahissantes contribue à dégager l'habitat et à maximiser la diversité des plantes et des insectes indigènes, améliorant ainsi l'habitat de la couleuvre agile bleue et celui d'autres espèces indigènes, communes et plus rares.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien