facebook
Milieu naturel des versants du mont Saint-Étienne (Photo de Corridor appalachien)

Milieu naturel des versants du mont Saint-Étienne (Photo de Corridor appalachien)

Tortue des bois (Photo de Ryan M. Bolton)

Tortue des bois (Photo de Ryan M. Bolton)

Tortue des bois

À quoi ressemble cette espèce?

La tortue des bois est de taille moyenne. Sa dossière (carapace dorsale), qui peut atteindre de 20 à 24 cm de longueur, est brune, avec une texture semblable à celle du bois. Son plastron (carapace ventrale) est jaune avec des taches noires sur son pourtour. Ses pattes sont orange et sa tête noire tachée de orange.

Cette tortue semi-aquatique a une longue durée de vie (un spécimen de 32 ans a déjà été observé dans la nature, et un de 58 ans en captivité). Au Canada, elle peut prendre jusqu'à 18 ans avant d'atteindre la maturité sexuelle. Cette caractéristique de son cycle de vie contribue à son statut d'espèce en péril, puisque les tortues peuvent être attrapées ou tuées avant d'atteindre l'âge de la reproduction.

Où vit cette espèce?

L'aire de répartition de la tortue des bois se limite aux cours d'eau et rivières boisés du nord-est de l'Amérique du Nord. Au Canada, elle n'est présente qu'en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse. Elle préfère les cours d'eau au débit modéré et au fond de sable ou de gravier. Contrairement à de nombreuses autres tortues d'eau douce du pays, la tortue des bois se trouve souvent sur la terre ferme, car c'est là qu'elle cherche principalement sa nourriture. L'espèce est connue pour son tapement de pied au sol, imitant ainsi la pluie et attirant les vers de terre pour leur repas. Son domaine vital couvre plusieurs kilomètres carrés,

Quel est le statut de conservation de cette espèce?

La tortue des bois est considérée comme une espèce menacée par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Comme pour de nombreuses autres espèces, la perte d'habitat est la principale menace qui la guette. La tortue des bois est également intolérante à la pollution de l'eau. Ses populations sont de petite taille et de plus en plus isolées.

Puisqu'elle n'est pas agressive avec les humains, et aussi en raison de son intelligence, la tortue des bois est prélevée dans la nature pour être vendue dans les animaleries. Le retrait d'animaux sauvages de leur habitat naturel a de graves répercussions sur leurs populations, en particulier pour des espèces à risque comme cette tortue.

Que fait CNC pour protéger l'habitat de cette espèce?

Dans toutes les provinces où se trouve la tortue des bois, Conservation de la nature Canada (CNC) protège son habitat et réduit les perturbations comme la présence de véhicules tout-terrain qui peuvent tuer des tortues adultes et détruire des nids. Des efforts sont aussi en cours pour créer des sites de nidification adéquats là où il y a présence de tortues des bois. Au Québec plus spécifiquement, CNC protège et restaure des sites dans la région de la Mauricie. En raison du commerce illégal de cette espèce, les localisations exactes ne sont pas partagées avec le public.

Vous souhaitez aider?

L'éducation est un élément clé de la protection de la tortue des bois. Plus le public sera informé des conséquences du commerce illégal d'animaux de compagnie, plus la demande pour ces animaux diminuera. Veuillez ne jamais rapporter de tortues ou d'autres espèces animales de vos visite dans la nature. Si vous achetez des animaux dans une animalerie, assurez-vous que ces animaux (ou plantes) n'ont pas été prélevés dans la nature.

Si vous apercevez une tortue au Québec, visitez carapace.ca pour remplir un formulaire d'observation qui contribuera à assurer la protection de ses différentes espèces.

Pleins feux sur nos partenaires

Protégerez-vous la nature cet hiver