La conservation du Waldron

Propriété de Waldron, Alberta (photo de Kyle Marquardt)

Propriété de Waldron, Alberta (photo de Kyle Marquardt)

Fondé en 1883 par Duncan McNab McEachran, de Montréal, et financé principalement par Sir John Walrond-Walrond, le projet de conservation Waldron est une propriété située dans les contreforts du sud de l’Alberta, au cœur d’une large vallée, entre le parc provincial Bob Creek Wildland Park (région du Whaleback) à l’ouest et la réserve forestière Porcupine Hills à l’est, le long du versant oriental des Rocheuses.

Une occasion unique

Le 3 avril 2013, une entente de conservation pour les 30 535 acres (12 357 hectares) de la propriété Waldron a été négociée entre Conservation de la nature Canada (CNC) et la Waldron Grazing Co-operative Ltd. Ce jour-là est entré dans l’histoire, puisqu’il s’agit de la seule occasion s’étant présentée depuis la fin des années 1800 et ayant permis la conservation du site à perpétuité. Ce nouveau projet protège entre autres les cours supérieurs de ruisseaux et de rivières essentiels pour toutes les Prairies canadiennes, approvisionnant en eau des millions de citoyens et d’innombrables espèces sauvages.

Steve Herrero et ourson (par courtoisie de Steve Herrero)

Steve Herrero et ourson (par courtoisie de Steve Herrero)

Valeur écologique

La propriété Waldron est la plus grande parcelle de terres privées restante le long du versant est des Rocheuses en Alberta. Les prairies à fétuque dominant la région accomplissent certains services écologiques essentiels, dont :

  • la filtration de l’eau;
  • le piégeage du carbone;
  • la protection des sols;
  • la production de fourrage pour les animaux domestiques et sauvages.

La propriété est située en amont du bassin versant de la rivière Saskatchewan Sud et est traversée par de nombreux ruisseaux et rivières, tels que la rivière Oldman. Le site fournit un habitat à plusieurs espèces de poissons et d’animaux sauvages, en plus d’approvisionner en eau les communautés en aval et d’offrir un grand potentiel récréatif pour les amateurs de plein air.

Habitat

À cheval entre la sous-région naturelle montagnarde et la sous-région naturelle des contreforts à fétuque, la propriété comporte une grande variété de milieux comme des crêtes et des vallées, des zones riveraines et des prairies à fétuque. Les forêts se composent principalement de peuplement de sapins Douglas et de pins tordus, parsemés de peupliers. On trouve également du pin blanc de l’Ouest, une essence en voie de disparition, sur les crêtes exposées de la propriété.

Espèces

Le ranch tient lieu d’habitat essentiel à plusieurs espèces telles que :

  • le wapiti;
  • le grizzli;
  • l’ours noir;
  • l’orignal;
  • le cerf de Virginie;
  • le cerf mulet;
  • le pygargue à tête blanche;
  • le dindon sauvage.

Des espèces menacées ont également été observées sur le site, dont :

  • l’aigle royal;
  • la buse rouilleuse;
  • le pin blanc de l’Ouest.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien