facebook
The Keyhole, N.-B. (Photo de Mike Dembeck)

The Keyhole, N.-B. (Photo de Mike Dembeck)

Protection d'une forêt de chênes à gros fruits et atténuation des inondations à l’anse The Keyhole

Feuilles de chêne à gros fruits, The Keyhole, N.-B. (Photo de Courtney Cameron/ CNC)

Feuilles de chêne à gros fruits, The Keyhole, N.-B. (Photo de Courtney Cameron/ CNC)

Sur la rive ouest du lac Grand (Grand Lake), derrière la communauté de chalets de Princess Park, se trouve une magnifique anse connue sous le nom de The Keyhole. Le lac Grand est le plus vaste plan d’eau de la province et fait partie du réseau hydrographique de la Wolastoq (rivière Saint-Jean).

La protection des forêts et des milieux humides longeant le lac Grand revêt une importance capitale pour Conservation de la nature Canada (CNC). Plusieurs espèces de végétaux et d’animaux autrefois abondantes dans cette région sont maintenant rares ou en péril en raison d’un long historique de défrichement et de développement le long des berges. Par exemple, le chêne à gros fruits était auparavant commun dans la forêt inondable ancienne bordant le lac Grand ainsi que dans la vallée du fleuve Wolastoq. Avant la découverte des chênes à gros fruits sur le site The Keyhole en 2020, il ne restait plus que huit peuplements connus au Nouveau-Brunswick. Dans la province, les chênes à gros fruits ont la caractéristique d’être génétiquement distincts de ceux présents dans d’autres régions de leur aire de répartition, d’où l’importance vitale de protéger les arbres qui y subsistent.

« Lorsque les propriétaires m’ont invitée à visiter l’anse The Keyhole, je suis restée émerveillée devant ces chênes à gros fruits et leurs feuilles à la forme unique », a déclaré Paula Noël, directrice de programmes à CNC pour le Nouveau-Brunswick. « Je savais qu’il s’agissait d’une espèce rare dans la province, mais je n’avais pas saisi l’ampleur de la découverte d’un boisé de chênes à gros fruits matures dans la province! ».

Grâce à la générosité de Gloria et Jörg Beyeler ainsi que d’Audrey et George Peppin et à leur don partiel de terres effectué dans le cadre du programme fédéral des dons écologiques, CNC a pu protéger à The Keyhole une réserve naturelle de 70 hectares abritant des milieux humides et une forêt inondable mature peuplée de chênes à gros fruits âgés de plus de 200 ans.

Le lac Grand se jette dans la plus longue rivière de la province, le fleuve Wolastoq, qui représente une région de conservation prioritaire pour de nombreuses espèces d’animaux et de végétaux en péril. La conservation de cette aire naturelle sera combinée à une initiative plus large visant à protéger les milieux humides et les rivages boisés importants dans le bassin versant du fleuve Wolastoq.

Une occasion à ne pas manquer

À l’heure actuelle, CNC a la possibilité d’agrandir la superficie protégée à l’anse The Keyhole, en bordure du lac Grand, et de relier les terres qu’il a conservées dans le secteur à une vaste aire protégée provinciale. CNC a en effet signé une entente pour l’achat d’une propriété de 20 hectares qui inclut des milieux forestiers et humides entourant le ruisseau Keyhole, lequel se déverse dans l’anse The Keyhole.

Atténuation des inondations

Conserver cette région de la province peut aussi y atténuer les effets des inondations saisonnières. Pendant la dernière décennie, le cours inférieur de la Wolastoq a connu des inondations majeures et répétées, et qui normalement n’auraient lieu qu’une fois par génération.

Le secteur Princess Park en bordure du lac Grand compte certains des quartiers de chalets les plus denses de la province. Les chalets et maisons de la région ont été sérieusement affectés par les inondations printanières extrêmes qui ont eu lieu en bordure de la Wolastoq en 2018 et 2019. Les dégâts matériels ont été importants, de nombreuses personnes ont dû être évacuées et les routes ont été impraticables et fermées jusqu’à ce que les eaux se retirent. La plupart des dommages ont été réparés, mais la rivière menace encore de déborder lors des crues printanières annuelles.

Les forêts et milieux humides de The Keyhole et les autres habitats naturels entourant le lac Grand captent et emmagasinent l’excédent d’eau. La protection permanente des terres et des forêts qui se trouvent dans ce bassin versant contribue à améliorer la capacité de stockage de l’eau. Lorsque CNC protège un site, il élabore des plans de gestion pour la restauration des secteurs ayant été perturbés ou exploités. Ces travaux améliorent la capacité du territoire à absorber et retenir les eaux, atténuant ainsi les effets des inondations et des précipitations extrêmes.

Vous pouvez soutenir la conservation de sites comme The Keyhole et la restauration de forêts qui se trouvent dans des zones inondables et à proximité au Nouveau-Brunswick. 

Donate now!

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain