facebook
Upper Ohio, N.-É. (Photo de Mike Dembeck)

Upper Ohio, N.-É. (Photo de Mike Dembeck)

Une forêt rare et plus de 25 kilomètres de berges lacustres désormais conservées

15 février 2022
Nouvelle-Écosse

 

Conservation de la nature Canada protège une vaste étendue de terres dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse

Conservation de la nature Canada (CNC) annonce la création d’une aire de conservation d’une superficie considérable en Nouvelle-Écosse. L’organisme à but non lucratif voué à la conservation des milieux naturels a en effet acquis 950 hectares de forêt wabanaki (acadienne) mature, plus de 25 kilomètres de berges lacustres intactes et 130 hectares de milieux humides d’eau douce à Upper Ohio, en Nouvelle-Écosse. Ce projet représente la troisième plus grande acquisition de l’organisme en 50 ans de présence dans la province.

La propriété abrite de grands spécimens de pruches du Canada, d’érable à sucre, d’érables rouges, d’épinettes rouges, de bouleaux à papier, de sapins baumiers, de pins blancs, et de trembles, des essences caractéristiques de la forêt acadienne originelle de la Nouvelle-Écosse. En raison de plusieurs siècles d’exploitation forestière, il ne reste plus que 1 à 5 % de forêt acadienne mature dans la région.

Les milieux humides de la propriété fournissent un habitat à la tortue peinte de l’Est et à la tortue serpentine, deux espèces désignées préoccupantes, ainsi qu’à des sauvagines migratrices comme la bernache du Canada, le canard colvert, le canard branchu, le fuligule à collier et le canard noir. Le secteur abrite aussi des plantes rares, comme la rhéxie de Virginie, la lysimaque terrestre et le panic pubescent.

L’aire de conservation Upper Ohio est principalement entourée par les terres conservées du parc provincial Indian Fields et de l’aire sauvage Tobeatic, en plus de se trouver dans les limites d’une des 18 réserves de biosphère de l’UNESCO du Canada.

Ce projet de conservation de grande importance a été rendu possible par la générosité de donatrices et donateurs privés, incluant des personnes et des entreprises du secteur. Il a été financé en partie par le gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds Défi de la Nouvelle-Écosse, la Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust et le U.S. Fish and Wildlife Service, en vertu de la North American Wetlands Conservation Act.

Citations

« Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont soutenu ce projet, ainsi que nos partenaires gouvernementaux, d’avoir aidé Conservation de la nature Canada à consolider cette vaste étendue intacte de milieux humides et de forêts. Pour le bien de la population et des espèces sauvages, il est vital de conserver et protéger les paysages naturels qu’il nous reste. L’ensemble des donatrices et donateurs ont fait une différence à long terme pour les espèces de cette province. »
– Jaimee Morozoff, directrice des programmes de CNC en Nouvelle-Écosse

« Un merci tout particulier aux généreux Canadiens qui nous aident à protéger une plus grande superficie de milieu naturel et un plus grand nombre d’espèces en péril, grâce à l’appui de précieux partenaires comme Conservation de la nature Canada, le fonds Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust et le Fish and Wildlife Service des États-Unis. Ce projet illustre bien comment nous pouvons nous concerter en vue de protéger les habitats importants des espèces sauvages, de conserver et de restaurer les milieux humides et d’agrandir la superficie protégée. Ce genre de collaboration nous aide à progresser vers l’atteinte de notre objectif qui consiste à conserver 25 p. 100 des terres et des océans au Canada d’ici 2025, en vue d’offrir un avenir et un environnement sains aux générations à venir. »
– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« La conservation des terres est essentielle à la santé écologique de la Nouvelle-Écosse, à sa croissance économique et à sa prospérité, et pour assurer un avenir durable pour notre province. C’est pourquoi notre gouvernement s’est engagé à protéger 20 p. 100 de nos terres et de nos plans d’eau d’ici 2030. Le leadership de Conservation de la nature Canada dans notre province apportera une résilience climatique et des avantages pour des générations à venir de nos concitoyens. Je tiens à féliciter l’organisme à l’occasion de sa troisième acquisition en importance en Nouvelle-Écosse, et à le remercier de son engagement en vue de protéger les aires naturelles importantes de notre province. »
L’honorable Timothy Halman, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits saillants

  • Pour Conservation de la nature Canada, la prochaine étape est de concevoir un plan de gestion de la propriété qui définira les priorités en matière de conservation et explorera les manières de rendre l’endroit accessible à la population pour des activités récréatives.
  • Conservation de la nature Canada protège maintenant environ 9 300 hectares dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse grâce à la création de diverses réserves naturelles.

À propos

Conservation de la nature Canada (CNC) est la force rassembleuse au pays pour la sauvegarde de la nature. Par la conservation permanente de vastes territoires, nous apportons des solutions à la double crise du déclin rapide de la biodiversité et des changements climatiques. CNC est un organisme de bienfaisance enregistré. Avec la nature, nous créons un monde prospère. Pour en savoir plus : conservationdelanature.ca.

En Nouvelle-Écosse, le financement du Défi de l’objectif 1 du gouvernement du Canada passe par le ministère de l’Environnement et du Changement climatique qui le répartit entre les organismes de conservation et d’autres partenaires afin de protéger des aires naturelles dans la province. Les partenaires sont Conservation de la nature Canada, le Nova Scotia Nature Trust, Canards Illimités Canada, Unama'ki Institute of Natural Resources, The Confederacy of Mainland Mi'kmaq, Sespite'tmnej Kmitkinu Conservancy, Eskasoni Fish and Wildlife Commission, la Ville d’Amherst et la Municipalité du comté de Cumberland. La Province peut aussi utiliser ces fonds fédéraux pour ses travaux de protection des terres.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Andrew Herygers
Directeur des communications de CNC, Canada Atlantique
902 880-8108

Andrew Holland
Directeur, Relations avec les médias
Bureau : 1 877 231-4400 | Cell. : 506 260-0469

Pleins feux sur nos partenaires

Protégerez-vous la nature cet hiver