Propriété O'Neill, Ont. (Photo de CNC)

Propriété O'Neill, Ont. (Photo de CNC)

Le voisin d’une réserve naturelle fait don d’une terre abritant un écosystème rare

04 mars 2022
Cobourg, Ontario

 

Les prairies à herbes hautes occupent aujourd’hui moins de 2 % de leur superficie originelle en Ontario

Au cours de la dernière décennie, John O’Neill, un résident de Cobourg, a vu croître les prairies à herbes hautes rares de la réserve naturelle Hazel Bird, au bénéfice de certaines des espèces les plus rares du centre de l’Ontario. Il a même contribué à planter des espèces indigènes dans cette aire protégée. Aujourd’hui, M. O’Neill porte sa générosité au prochain niveau en faisant don d’une terre de 40 hectares lui appartenant pour agrandir la réserve naturelle voisine.

Cet ajout augmente du tiers la superficie de la réserve naturelle Hazel Bird, la faisant passer de 116 à 156 hectares.

La terre donnée par M. O’Neill est comme une capsule temporelle figée dans le temps depuis dix ans et présente un contraste saisissant par rapport à tout ce que le travail de conservation a permis d’accomplir à Hazel Bird depuis que Conservation de la nature Canada en a entrepris la gestion en 2011. Alors que les pins sylvestres et buissons envahissants prolifèrent encore sur le site nouvellement acquis, CNC les retire de la réserve naturelle pour permettre le rétablissement des écosystèmes indigènes de prairie à herbes hautes et de savane emblématiques des plaines du lac Rice.

Les herbes et fleurs sauvages indigènes plantées par des bénévoles comme M. O’Neill, et dont la croissance a été stimulée par des brûlages dirigés, offrent maintenant des habitats à des espèces en péril comme le monarque, un papillon (préoccupant), et des oiseaux comme le bruant sauterelle (préoccupant), l’engoulevent bois-pourri (menacé) et la sturnelle des prés (menacée).

Bientôt, grâce à des mesures de restauration et à l’aide de bénévoles comme M. O’Neill, ces espèces pourront s’installer, croître, nicher et prospérer sur le site nouvellement acquis. Les travaux de CNC visant à enlever les pins sylvestres qui ont envahi la moraine d’Oak Ridges sur la propriété O’Neill révéleront un large panorama sur le lac Rice, au nord.

L’organisme prévoit d’étendre le réseau de sentiers de la réserve naturelle Hazel Bird à la propriété O’Neill, pour permettre aux gens de voir les travaux de restauration et de profiter de la vue sur le lac Rice.

CNC se réjouit à l’idée de continuer d’en apprendre plus sur cette propriété et de célébrer cette extraordinaire réussite en conservation avec ses donatrices et donateurs, partenaires, la communauté locale et toutes les personnes qui appuient son travail.

Ce projet démontre comment CNC accélère le rythme de la conservation au Canada. Au cours des deux dernières années seulement, le travail de CNC a influencé la protection de plus de 1 million d’hectares (soit près du double de la superficie de l’Île-du-Prince-Édouard), et ce, d’un océan à l’autre et à l’autre. Dans les années à venir, l’organisme doublera son impact en mobilisant la population canadienne et en livrant des résultats durables et d’envergure en conservation.

Face au déclin rapide de la biodiversité et aux changements climatiques, la nature est notre alliée. Et aucune de ces crises ne pourra être résolue sans que soit conservée la nature. Car lorsque la nature prospère, nous en bénéficions tous. 

Citations

« Quand mon partenaire Colin Jones et moi avons acheté cette propriété en 1996, nous ne comprenions pas l’écosystème du secteur. Après avoir discuté avec des naturalistes de la région et de la province, nous avons compris que nous avions sur notre propriété un écosystème très spécial et d’une grande rareté dans le sud de l’Ontario. Nous avons vu concrètement comment cet écosystème rarissime était menacé. Nous avons convenu que nous devions trouver un moyen de le protéger et le préserver du développement. Lorsque la réserve naturelle Hazel Bird a été créée du côté sud de notre propriété, nous étions ravis, et c’est de là qu’est partie l’idée de faire don de notre terre à CNC. »
– John O’Neill, donateur de la terre

« La bienveillance et l’enthousiasme dont John O’Neill a fait preuve par ce généreux don en disent long sur la différence qu’une approche responsable de la conservation peut faire dans nos vies. La réserve naturelle Hazel Bird a été créée grâce à un appui local massif et le don de John consolide cet héritage. Dans le cas d’écosystèmes comme les rares prairies à herbes hautes de l’Ontario, chaque hectare protégé et restauré peut avoir un énorme impact. »
Mark Stabb, directeur des programmes du centre de l’Ontario, Conservation de la nature Canada

« L’Ontario est fier d’investir dans ce projet dans le cadre du Partenariat pour la protection des espaces verts, qui contribue à protéger d’importantes aires naturelles comme les prairies à herbes hautes et les nombreuses espèces qui en dépendent. Je tiens à remercier M. O’Neill pour sa générosité exceptionnelle et je souligne aussi le travail remarquable qu’accomplit Conservation de la nature Canada pour protéger plus d’espaces verts ici en Ontario et dans l’ensemble du pays. »
– David Piccini, ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs

« Les changements climatiques et l’appauvrissement de la biodiversité sont deux crises indissociables, et nous devons nous y attaquer simultanément. En travaillant avec des partenaires tels que Conservation de la nature Canada et des propriétaires fonciers comme John O’Neill, nous protégeons l’environnement naturel en Ontario et nous assurons un avenir plus sain et résilient à nos enfants et petits-enfants. Les programmes gouvernementaux comme le Programme des dons écologiques et le Fonds des solutions climatiques axées sur la nature nous aident à réaliser des progrès dans la lutte contre les changements climatiques et dans l’atteinte de notre objectif de conserver un quart des terres et des océans au Canada d’ici 2025 et 30 p. 100 d’ici 2030. »
– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Remerciements

La réserve naturelle Hazel Bird se trouve au sein du territoire traditionnel des peuples Anisninaabé Mississauga et Haudenosaunee. Pendant des millénaires, ils ont œuvré pour protéger ces paysages et les espèces qui y vivent. C’est avec gratitude et respect que CNC reconnaît le rôle important et continu des peuples autochtones sur ces terres et se réjouit à l’idée de travailler ensemble pour que ces terres à l’état naturel puissent continuer de soutenir les peuples qui leur sont liés.

Ce projet de conservation a été rendu possible grâce à la générosité de John O’Neill. Ce projet a été financé en partie par le gouvernement de l’Ontario par l’entremise du Partenariat pour la protection des espaces verts.

Le don de terre a été rendu possible grâce au Programme des dons écologiques du Gouvernement du Canada. Ce programme offre des avantages fiscaux aux particuliers et aux entreprises qui font don de terres écosensibles. 

Faits saillants

  • Les terres protégées font partie de l’aire naturelle des plaines du lac Rice, qui abrite certains de plus vastes écosystèmes de forêts de moraine de kame, de prairies à herbes hautes et de savanes en Ontario, dont des savanes de chênes des teinturiers d’importance mondiale. En Ontario, les écosystèmes de prairies et de savanes n’occupent aujourd’hui plus que 2 % de leur superficie originelle.
  • Les plaines du lac Rice occupent 40 470 hectares à l’extrémité est de la moraine d’Oak Ridges, au sud-est de Peterborough.
  • Les plaines du lac Rice étaient anciennement couvertes de prairies à herbes hautes et de savane de chênes largement peuplées par de gigantesques chênes des teinturiers et chênes blancs. Aujourd’hui, ces écosystèmes de prairie et de savane sont gravement fragmentés et envahis par des espèces non indigènes.

À propos

Conservation de la nature Canada est la force rassembleuse au pays pour la sauvegarde de la nature. Par la conservation permanente de vastes territoires, nous apportons des solutions à la double crise du déclin rapide de la biodiversité et des changements climatiques. Partenaire de confiance, CNC œuvre aux côtés de particuliers, de communautés, d’entreprises et de gouvernements afin de protéger et veiller sur nos aires naturelles les plus importantes. Depuis 1962, CNC a mobilisé la population canadienne pour conserver et restaurer plus de 15 millions d’hectares.

En images

Des photos se trouvent ici : https://adobe.ly/3svODTI

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Tara King
Directrice des communications - Région de l'Ontario

Jensen Edwards
Responsable des relations avec les médias
Cell. 438 885-9157

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain