Paysage d'hiver à la réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle (Photo de CNC)

Paysage d'hiver à la réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle (Photo de CNC)

Réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle (île aux Grues)

Réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle, Québec (Photo de Claude Duchaîne)

Réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle, Québec (Photo de Claude Duchaîne)

Regard sur un chef-d’œuvre de la nature

En juin 2007, Conservation de la nature Canada (CNC) s’est porté acquéreur de la pointe aux Pins à l’île aux Grues. Également appelée réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle, cette propriété de 120 acres (48 hectares) est une érablière tricentenaire désignée écosystème forestier exceptionnel de type « refuge ». Composé d’érables de plus de 300 ans, le peuplement forestier compte aussi du noyer cendré, une espèce d’arbre désignée en voie de disparition à l’échelle canadienne, et 6 espèces considérées vulnérables au Québec, dont la floerkée fausse-proserpinie, une plante qui ne colonise que quelques rares milieux humides forestiers des îles du Saint-Laurent.

Plusieurs espèces en situation précaire sont présentes sur les rives de la pointe.  La gentiane de Victorin, la cicutaire de Victorin et l’ériocaulon de Parker sont toutes trois désignées menacées par le gouvernement du Québec. La gentiane de Victorin et la cicutaire de Victorin sont également désignées, respectivement, menacée et préoccupante par le gouvernement du Canada.  Avec une dizaine d’autres espèces, cet ensemble floristique est endémique à l’estuaire d’eau douce et saumâtre du fleuve Saint-Laurent, c'est-à-dire qu’il ne se retrouve nulle part ailleurs au monde.

L’écosystème présente également une faune aviaire particulièrement intéressante. Les vastes battures de la pointe sont désignées aire de concentration d’oiseaux aquatiques par le gouvernement du Québec. La proximité de la réserve nationale de faune du cap Tourmente et du refuge d’oiseaux migrateurs de la Côte-du-Sud fait de la réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle une halte importante pour les oiseaux aquatiques tels que les canards barboteurs. L’écosystème forestier situé sur la terre ferme accueille quant à lui de nombreux oiseaux par sa situation géographique particulière dans le couloir migratoire de l’est du continent. On compte parmi les oiseaux nicheurs de la pointe aux Pins : le grand duc d’Amérique, la petite nyctale et le hibou moyen-duc.

Appréciez avec nous ce joyau de notre patrimoine naturel!

La conservation et la mise en valeur de la réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle visent sa protection tout en garantissant l’accès du public. En protégeant cette richesse écologique, Conservation de la nature a comme objectif de mettre en valeur ses attraits naturels et paysagers tout en explorant un thème propre à l’île aux Grues : « Quand la nature côtoie la culture ».

Bienvenue à la réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle

Jean-Paul Riopelle, peintre et sculpteur, né à Montréal en 1923, a séjourné à l’île aux Oies ainsi qu’à l’île aux Grues du milieu des années 1970 jusqu’à sa mort en 2002. Cet artiste international s’est fortement inspiré de la pointe aux Pins pour créer de nombreuses œuvres, d’où l’appellation de la réserve naturelle en son honneur. Le passage du peintre a su marquer l’histoire artistique de ce coin de pays.

Plus de 2,5 kilomètres de sentiers parcourent la forêt. Tout au long de votre randonnée, vous aurez l’occasion de découvrir une flore et une faune remarquables. Vous êtes invités à suivre un parcours en boucle formé des trois sentiers principaux suivants :

  • Le sentier de l’escarpement, par lequel nous vous suggérons de commencer votre visite ;
  • Le sentier de la vieille cabane, dans l’érablière tricentenaire ;
  • Le sentier du centre, qui vous permettra de revenir à votre point de départ. 
Carte sentiers Pointes aux Pins

Cliquez sur l'image pour afficher la carte

Deux belvédères et d’autres points de vue vous permettront de faire une pause et d’observer à votre guise le paysage.

Grâce aux panneaux d’interprétation installés le long de ces trois sentiers, vous apprendrez à mieux connaître la richesse écologique du milieu. Du même coup, ce parcours vous permettra de découvrir quelques éléments artistiques, culturels et historiques de l’île. Vous serez à même de constater qu’ici la nature et la culture se réunissent pour vous faire découvrir un site exceptionnel. Afin de protéger ce milieu naturel, les vélos ne sont pas permis sur le territoire de la réserve. Des supports à vélo ont été installés à l’entrée du site.

Contribuez avec nous à protéger la nature de la réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle

Lors de votre visite, veuillez demeurer sur les sentiers. Nous comptons sur vous pour :

  • Éviter le piétinement des plantes rares ;
  • Minimiser les risques d’exposition à l’herbe à puce ;
  • Respecter l’interdiction de récolter des plantes ;
  • Conserver la quiétude nécessaire aux oiseaux nicheurs. 

Conservation de la nature tient à remercier l’ensemble des partenaires financiers privés et publics qui contribuent à la mise en valeur de la pointe aux Pins, et plus particulièrement la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, qui assure un soutien constant au projet. L’organisme remercie également le gouvernement du Canada, la Fondation de la faune du Québec, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, le programme Interactions communautaires, ainsi que les donateurs privés Emaral Investments et la Fondation McCarthy Tetrault pour leur précieuse participation à cette initiative. Nous tenons de plus à souligner l’appui local de la municipalité de Saint-Antoine-de-l’Isle-aux-Grues, de la Fondation Riopelle-Vachon et de la Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches, ainsi que l’apport des artistes locaux, qui ont gracieusement offert leurs œuvres pour l’élaboration des panneaux d’interprétation.

Pour vous rendre à la réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle

L'île aux Grues est située en face de Montmagny, une ville de la rive sud du Saint-Laurent située à environ 300 kilomètres à l’est de Montréal et à 80 kilomètres de la ville de Québec. L’île est accessible par traversier durant la saison estivale et par avion en tout temps avec Air Montmagny.

À partir de l’autoroute 20, prendre la sortie 378 pour rejoindre le boulevard Taché (route 132). Tourner à droite sur le boulevard Taché et suivre les indications qui mènent au traversier. L’aéroport se situe un peu plus à l’est, au 640 boulevard Taché Est.

Ce qui vous attend!

 

L'acquisition et la mise en valeur de la pointe aux Pins ont été rendues possibles grâce à la contribution de :

Fondation Hydro-Québec Conférence régionale des élu(e)sFondation Riopelle-Vachon

Ministère du développement durable, de l'environnement et des Parcs Plan Saint-Laurent Fondation de la faune du Québec

Environnement Canada

* CDTIAG : Corporation de développement touristique de l'Isle-aux-Grues

Pleins feux sur nos sympathisants