Barachois de la rivière Nouvelle, Baie des Chaleurs, Gaspésie (Photo de CNC)

Barachois de la rivière Nouvelle, Baie des Chaleurs, Gaspésie (Photo de CNC)

La baie des Chaleurs : l'habitat d’un papillon très rare

Satyre fauve des Maritimes (Photo de CNC)

Satyre fauve des Maritimes (Photo de CNC)

Conservation de la nature Canada (CNC) protège 5 hectares (13 acres) sur la baie des Chaleurs, en Gaspésie, grâce à de généreux propriétaires qui ont fait le choix de vendre leurs terrains afin de préserver la nature. La dernière propriété, acquise en 2020, consolide les efforts entrepris en 2016 et vient agrandir l'habitat de qualité d'un papillon très rare, le satyre fauve des Maritimes. 

Un papillon exclusif à la baie des Chaleurs

Ce papillon discret, aux ailes fragiles et facilement endommagées par la pluie et le vent, et dont l'habitat est fortement compromis par les activités humaines, est menacé au Québec et en voie de disparition au Canada. Il pond ses œufs sur une plante maritime peuplant les marais salés : la spartine étalée, que l'on retrouve exclusivement autour de cette baie du Québec et au Nouveau-Brunswick. La population de satyres fauve des Maritimes du barachois de la rivière Nouvelle constitue la plus importante de l’espèce.

Plusieurs espèces en situation précaire

En plus du satyre fauve des Maritimes, le barachois de la rivière Nouvelle est également fréquenté par plusieurs espèces d’oiseaux en situation précaire. Parmi ces espèces, notons le hibou des marais, le râle jaune, le garrot d’Islande ainsi que le faucon pèlerin, quatre espèces préoccupantes au Canada selon la Loi sur les espèces en péril.

La propriété protégée par CNC est en outre un lieu de nidification pour le bruant de Nelson, un passereau présent uniquement en Amérique du Nord et qui est en situation précaire au Québec, en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables.

Remerciements

La conservation de cette propriété est rendue possible grâce au soutien financier du U.S. Fish & Wildlife Service, le Programme de conservation des zones naturelles du Gouvernement du Canada, la Fondation de la faune du Québec et le gouvernement du Québec, par l'entremise d'une subvention du ministère de l'Environnement de la Lutte contre les changements climatiques, dans le cadre du Projet de partenariat pour les milieux naturels, et d'Habitat faunique Canada. 

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien