Pointe-Saint-Pierre, QC (Photo de CNC)

Pointe-Saint-Pierre, QC (Photo de CNC)

La pointe Saint-Pierre

Pointe Saint-Pierre, Gaspésie, Qc (Photo de CNC)

Pointe Saint-Pierre, Gaspésie, Qc (Photo de CNC)

La pointe Saint-Pierre est la plus orientale de la péninsule gaspésienne. Située à mi-chemin entre Gaspé et Percé, elle est composée de prés, de forêts et aussi de falaises côtières d'une dizaine de mètres de hauteur. Cet écosystème unique sert d’habitat à plusieurs différentes espèces de mammifères et d’oiseaux. Notamment, il est possible d’y observer au printemps et à l’automne de grands regroupements de canards, incluant des bandes de garrots d'Islande et d’arlequins plongeurs. Ces espèces en situation précaire ont besoin de zones côtières naturelles intactes tel qu’on en trouve à la pointe Saint-Pierre pour s’alimenter en toute tranquillité.

À cette extrémité de la péninsule gaspésienne, les visiteurs peuvent apercevoir derrière eux des forêts denses, alors que devant eux se trouvent les montagnes du parc national Forillon et une vue magnifique sur la baie de Gaspé qui s’ouvre vers le golfe du Saint-Laurent. La Gaspésie regorge de merveilles de la nature à découvrir et à explorer. En 2011, le magazine National Geographic avait d'ailleurs désigné la région parmi les meilleures destinations touristiques au monde. Ce site fait partie du programme Destinations Nature de CNC, qui invite les gens à explorer certains des plus beaux paysages naturels du pays. Consultez le guide du visiteur pour en savoir plus sur les caractéristiques naturelles du site et les bons comportement à adopter sur place.

S'avançant dans le golfe du Saint-Laurent, la péninsule gaspésienne est un prolongement de la chaîne des Appalaches. Balayée par les vents, elle présente donc un paysage rude, mais d’une exceptionnelle diversité biologique, comptant entre autres de denses peuplements de forêts mixtes des Maritimes.

La pointe Verte

La pointe Verte, Québec (photo de Pierre Veillette)

La pointe Verte, Québec (photo de Pierre Veillette)

Dans la partie sud de la pointe Saint-Pierre s'avance une autre pointe de terre qui est plus petite et couverte d’une forêt dense. Il s’agit de la pointe Verte, d’une superficie de 74 acres (30 hectares) et qui constitue l’une des rares forêts côtières toujours intactes dans cette région. L’endroit est considéré comme étant l’un des plus beaux de la Gaspésie, mais est de ce fait vulnérable en raison des pressions exercées par les projets de développement résidentiel et de villégiature.

Suite à l’acquisition du site par CNC en 2013, CNC y a officiellement inauguré, à l’été 2018, un sentier formant une boucle de 1,9 km. Entrecoupé de passerelles de bois, il sillonne des paysages d’une beauté à couper le souffle. Appelé la « pointe du paradis » par les résidents locaux, ce site offre une vue exceptionnelle sur la côte et le rocher Percé, qui constituent les images les plus emblématiques de la région. La forêt qui y pousse, quoique dominée par l’épinette blanche, est également composée de sapins baumiers et de bouleaux blancs.

Grâce aux accès aménagés par CNC, on peut y observer la nature dans le plus grand respect des espèces et des milieux naturels. Le sentier balisé limite en effet le piétinement des milieux fragiles, en plus de réduire le nombre de sentiers secondaires nuisibles.

La pointe Verte constitue un habitat de choix pour de nombreuses espèces d’oiseaux forestiers comme les parulines et les grives. L’orignal, le renard roux et le cerf de Virginie y ont également élu domicile. En plus de la faune terrestre, plusieurs espèces habitant les milieux humides ont également besoin de cette forêt pour se nourrir, hiberner et pondre leurs œufs.

Un partenariat naturel

Pointe Verte, Gaspésie, QC (Photo de Mike Dembeck)

Pointe Verte, Gaspésie, QC (Photo de Mike Dembeck)

Depuis 2005, CNC a permis la protection de 132 acres (53 hectares) à la pointe Saint-Pierre, dont la pointe Verte, laquelle comprend une forêt ancienne ainsi que plus de 1,5 km de côte.

La protection de la pointe Saint-Pierre ainsi que les aménagements réalisés à la pointe Verte ont été rendus possibles grâce à la précieuse contribution du Programme de conservation des zones naturelles du Gouvernement du Canada, de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, du U.S. Fish & Wildlife Service (par son North American Wetlands Conservation Act), du projet Ensemble pour la nature du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, de la Fondation de la faune du Québec, le programme Forêts TD et de Habitat faunique Canada.

Pleins feux sur nos sympathisants

Renouvelez votre soutien en 2020