facebook
Faucon pèlerin (photo de la Jean-François Plouffe)

Faucon pèlerin (photo de la Jean-François Plouffe)

De survivant à concitoyen, des bonnes nouvelles sur le faucon pèlerin!

Faucon pèlerin

Faucon pèlerin

Victime d’un pesticide (le DDT) fragilisant la coquille de ses œufs, au point où l'espèce a frôlé l'extinction à la fin des années 1900, le faucon pèlerin a vu ses effectifs augmenter dans les dernières années. Grâce à l’interdiction de recourir au DDT en 1972, ainsi qu'aux efforts de conservation, son rétablissement va bon train. La réintroduction dans la nature de couples reproducteurs nés en captivité et des suivis de population ont en effet mené à une forte hausse du nombre de faucons au Québec. Bien qu’ils aient commencé en 1970, ces efforts demeurent d’actualité; un plan de rétablissement du faucon pèlerin (2019 à 2029) a d’ailleurs été présenté par l’Équipe de rétablissement des oiseaux de proie du Québec.

Faucon pèlerin (Photo de Doris Hall)

Faucon pèlerin (Photo de Doris Hall)

 

Conservation de la nature Canada (CNC) est fier d’avoir participé à la campagne de sauvetage en protégeant des terrains habités par cet oiseau de proie fascinant.

 

Réserve naturelle Alfred-Kelly, QC (Photo de CNC)

Réserve naturelle Alfred-Kelly, QC (Photo de CNC)

Dans la réserve naturelle Alfred-Kelly (Laurentides), nous surveillons, par l'intermédiaire de nos estimés bénévoles, l’évolution du faucon pèlerin depuis quelques années. Une haute paroi rocheuse offre des perchoirs parfaits où pondre et élever les jeunes.

Les deux couples qui se sont succédé sur le territoire dans les dernières années sont d’ailleurs de si bons tuteurs qu’ils ont même été des parents adoptifs! En effet, grâce à l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie, et avec la collaboration des membres du Comité régional pour la protection des falaises, de jeunes orphelins ont été réintroduits dans leur environnement, puis accueillis et sevrés par les faucons de la réserve.

Jeune faucon pèlerin (Photo de Doris Hall)

Jeune faucon pèlerin (Photo de Doris Hall)

 

Le faucon pèlerin est une espèce exceptionnelle à plusieurs égards. Ses plongeons peuvent atteindre plus de 300 km/h, et il s’est adapté à la présence humaine en établissant souvent son nid sur nos infrastructures. Plusieurs ponts dans les grandes villes du Québec sont d’ailleurs pourvus de nichoirs pour accueillir les faucons qui voudraient s’y installer!

 

Les faucons forment des couples durables et reviennent pondre aux alentours du même territoire, année après année. Certains sont même des vedettes de l'Internet! C’est le cas du couple installé sur le flanc de l’Université de Montréal, dont les images captées par la caméra installée devant le nichoir sont relayées en direct sur le web. Vous pouvez visiter leur site web pour observer Eve et Miro dans leur quotidien et en temps réel, et même les suivre sur les réseaux sociaux!

Faucon pélerin

Pleins feux sur nos partenaires

Protégerez-vous la nature cet hiver