facebook
Îlot protégé de la rivière Richelieu, QC (Photo de CNC)

Îlot protégé de la rivière Richelieu, QC (Photo de CNC)

Protéger la nature, c’est facile comme de compter 1, 2, 3, 4, 5 !

Petit blongios (Photo de Steve Arena - USFWS)

Petit blongios (Photo de Steve Arena - USFWS)

 

5 îles…

… sont maintenant la propriété de Conservation de la nature Canada (CNC) dans la rivière Richelieu à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix. 5! C’est une grande nouvelle que nous sommes extrêmement fiers de partager, d’autant plus que des espèces rares ont été aperçues sur celles-ci!

 

4 partenaires…

Îlot protégé de la rivière Richelieu, QC (Photo de CNC)

Îlot protégé de la rivière Richelieu, QC (Photo de CNC)

… qui se sont regroupés pour mener à bien le projet. Une famille, désirant protéger son héritage; CNC, nouveau propriétaire qui fera l’inventaire des espèces présentes sur les îles à l’été 2022; ainsi que deux partenaires financiers : le gouvernement du Québec et le U.S. Fish and Wildlife Service.

 

3 membres d’une famille (1 frère et 2 sœurs) …

… étaient propriétaires de ces îles. C’est le père de Sylvie, Julie et Richard qui les avait achetées dans leur jeunesse pour y camper en famille. Aujourd’hui, ils souhaitent voir ces îles protégées en hommage aux souvenirs qu’ils en gardent. CNC ne peut que saluer cette initiative de la famille Racicot-Toupin.

Pygargue à tête blanche (Photo de Keith Mombour)

Pygargue à tête blanche (Photo de Keith Mombour)

 

2 oiseaux vulnérables…

… ont été identifiés dans les environs. Comme les îles sont constituées de milieux humides propices à ces deux espèces, il est très probable qu’elles y séjournent où y chassent.

 

Des deux espèces, le pygargue à tête blanche est certainement le plus connu. Les adultes sont reconnaissables… eh oui, à leur plumage blanc sur la tête ! Cet aigle emblématique des États-Unis vit aussi au Québec!

Grand héron (Photo de Karol Dabbs)

Grand héron (Photo de Karol Dabbs)

 

Le second oiseau est le petit blongios. Peu connu, il n’est présent que dans l’extrême sud du Québec et, bien qu’il y soit considéré comme étant une espèce vulnérable, il est menacé au Canada. Il s’agit de notre plus petit héron et il vit dans les milieux humides… tout comme son cousin mieux connu : le grand héron. Il a un petit air de famille, non ?

 

1 rumeur…

Relâche d'une tortue-molle à épines (Zoo de Granby)

Relâche d'une tortue-molle à épines (Zoo de Granby)

… circule sur une île voisine, soit l’île aux Noix. Des personnes auraient vu sur ses rives une tortue-molle à épines. Cette espèce menacée a déjà peuplé la rivière Richelieu il y a de cela bien longtemps. Les biologistes qui iront inventorier les îles nouvellement acquises auront l’œil bien ouvert en sillonnant leurs berges : s’agit-il d’une seule tortue aventureuse? Est-ce le retour de l’espèce dans ce cours d’eau? Voilà qui semble peu probable du point de vue des scientifiques, mais qui n’aime pas un petit ouï-dire de temps à autre!

Pleins feux sur nos partenaires

Protégerez-vous la nature cet hiver