Gyroselle de Henderson (rose) et érythrone d'Orégon (blanches), Réserve naturelle de chênes de Garry de Cowichan, C.-B. (Photo de CNC)

Gyroselle de Henderson (rose) et érythrone d'Orégon (blanches), Réserve naturelle de chênes de Garry de Cowichan, C.-B. (Photo de CNC)

Un saumon atlantique adulte (Photo de Hans-Petter Fjeld)

Un saumon atlantique adulte (Photo de Hans-Petter Fjeld)

Saumon atlantique

Les adultes de cette espèce sont d’excellents sauteurs. C’est d’ailleurs à cette caractéristique qu’ils doivent leur nom, puisqu’en latin, saumon (Salmo) signifie « qui saute ». Certains d'entre eux peuvent en effet sauter plus de 3 mètres hors de l’eau.

À quoi ressemble cette espèce?

Le saumon atlantique possède des rayons de nageoire souples et une courte nageoire dorsale sur le dessus de son corps. Il est également pourvu d’une nageoire charnue caractéristique près de sa queue, appelée nageoire adipeuse. 

Le saumon atlantique juvénile a les flancs tachetés, mais après 3 à 5 ans, ses écailles deviennent argentées alors qu’il arrive à maturité. Lorsqu’il revient à la rivière qui l’a vu naître pour se reproduire, il devient complètement noir.

Les mâchoires du saumon atlantique portent une rangée de petites dents. De plus, la mâchoire inférieure du mâle prend la forme d’un crochet.

Où trouve-t-on cette espèce?

Canadian distribution of Atlantic salmon (Map by NCC)

Le saumon atlantique vit sur la côte est du Canada et, comme son nom l’indique, dans l’océan Atlantique. Il nage au large des côtes du Québec et des provinces maritimes, mais on peut aussi le trouver en eau douce. Ce saumon est en effet anadrome, ce qui veut dire qu’il vit en eau salée après être né en eau douce. Il séjourne en eau salée pour une période d’un à trois ans puis, guidé par sa mémoire olfactive, il revient frayer dans les eaux du bassin versant où il est né.

En eau douce, le saumon atlantique a besoin de cours d’eau rapides aux eaux claires, froides et non polluées. Pour se reproduire, comme c’est le cas pour la plupart des saumons, il a besoin d’un bassin versant où il peut trouver des rapides, des fosses et un fond graveleux où creuser un nid de frai. Ce dernier consiste en une dépression que la femelle creuse avec sa queue dans le fond graveleux de la rivière pour y déposer ses œufs. Les alevins demeurent dans le nid de frai jusqu’à ce que leur sac vitellin, qui contient tout ce dont ils ont besoin pour commencer leur vie, s’épuise.

Quelle est son alimentation?

L’alimentation du saumon atlantique varie selon les étapes de son cycle de vie. Alors qu’ils nagent encore dans leurs rivières natales, les saumons juvéniles s’alimentent de zooplancton, de larves et d’invertébrés. Après avoir migré en eau salée, leur alimentation change; ils se nourrissent alors de petits poissons, comme le hareng, ainsi que de krill et de crevettes.

Saumon atlantique et saumon du Pacifique

Même si un continent entier les sépare, le saumon atlantique et le saumon du Pacifique se ressemblent beaucoup, tant par leur apparence que par leur alimentation et leurs comportements de frai. Toutefois, ils appartiennent à des genres différents. Le saumon atlantique appartient au genre Salmo et le saumon du Pacifique au genre Oncorhynchus. Les membres du genre Oncorhynchus incluent les saumons chinook, coho, kéta, et rose. 

Cycle de vie

Nés dans des rivières aux eaux froides, les saumons nouveau-nés sont nommés alevins; après avoir quitté le nid de frai, ils deviennent tacons. Après deux ans, les tacons deviennent saumoneaux, prenant une couleur argentée alors qu’ils s’apprêtent à migrer en eau salée. Cette étape de leur cycle de vie s’amorce en automne, mais la migration n’a lieu que vers la fin du mois de mai ou en juin. Après un hiver en mer, le saumoneau parvient à maturité et devient un saumon adulte.

Que fait CNC pour protéger l'habitat de cette espèce6

En décembre 2015, CNC a entrepris la deuxième étape de son projet de conservation de la rivière Salmonier à Terre-Neuve-et-Labrador. Celle-ci prévoit la conservation de deux propriétés de plus, d’une superficie totale de 176 hectares (436 acres), sur les berges de la rivière Salmonier. Jusqu’à présent, CNC a conservé 64 hectares (158 acres) de milieux naturels à cet endroit. La rivière Salmonier est une rivière à saumon de désignation provinciale qui abrite une saine population de saumons atlantiques.

En Gaspésie, au Québec, CNC protège des milieux naturels sur les berges de la rivière Malbaie. La propriété de CNC à cet endroit abrite 14 des fosses à saumon de la rivière Malbaie. ?

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197