Tourbière du Lac-à-la-Tortue, Mauricie (Photo de CNC)

Tourbière du Lac-à-la-Tortue, Mauricie (Photo de CNC)

La tourbière du Lac-à-la-Tortue

Lac-à-la-Tortue Bog (Photo by Martin Beaulieu)

Lac-à-la-Tortue Bog (Photo by Martin Beaulieu)

Les tourbières sont des milieux humides dans lesquels de la tourbe se forme et s’accumule avec le temps à partir de plantes mortes, notamment des mousses du genre sphagnum, les sphaignes, mais aussi d’autres mousses, des carex et des plantes ligneuses.

Celle du lac-à-Tortue est un type de tourbière, dont le centre est surélevé, alimenté seulement par les eaux de pluie ou la fonte des neiges. Cette tourbière est caractérisée par un pH acide et par un apport en minéraux provenant uniquement des précipitations.

Elle abrite une variété importante d’animaux, dont , le castor, le coyote, la couleuvre à ventre rouge, la grenouille des bois et la grenouille verte. L’orignal, l’ours noir et le cerf de Virginie sont les grands mammifères qui fréquentent ce vaste site. De plus, on retrouve plusieurs mares et marécages qui abritent de nombreuses espèces de sauvagines, dont le canard noir, le canard branchu, le grand Héron et la sarcelle à ailes bleues. On y a également observé la grue du Canada à maintes reprises au cours des dernières années. On y trouve également des espèces floristiques à statut précaire, telles que la woodwardie de Virginie et l’utriculaire à scapes géminées.

Les milieux humides nous rendent de nombreux services écologiques, notamment en absorbant d’importantes quantités d’eau lors de fortes pluies ou de la fonte rapide des neiges. Cet effet tampon aide à prévenir le débordement des cours d’eau situés à proximité de la tourbière. De plus, les tourbières sont considérées comme d’importants puits de carbone qui contribuent à limiter le réchauffement climatique.

Pour ces raisons, la préservation de ce type de milieux est primordiale. CNC a débuté son travail dans ce secteur en 2005, et est aujourd’hui propriétaire de 48 km2 (4 800 ha) de la réserve naturelle de la Tourbière-du-Lac-à-la-Tortue Il s’agit d’une superficie presque deux fois plus grande que celle du parc national d’Oka. Ce site chevauche les municipalités de Shawinigan, Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Saint-Narcisse, et Saint-Maurice. Le gouvernement provincial y préservant également une superficie importante avec sa réserve écologique du Lac-à-la-Tortue, c’est environ 81% des milieux humides de ce secteur qui sont protégés.

En raison de la nature humide du territoire, la tourbière protégée par CNC est seulement accessible par l’intermédiaire d’ententes d’accès. Par contre, il est possible d’avoir un aperçu de la tourbière en empruntant les sentiers du parc Cœur nature, situés à Saint-Narcisse. Par ailleurs, des chercheurs universitaires étudient l’évolution de la tourbière ainsi que les processus écologiques et physiques qui s’y déroulent.

« Cette acquisition sauvegarde un milieu naturel d’une grande richesse, constitué principalement de tourbières et qui abrite des plantes en situation précaire, comme la woodwardie de Virginie et l’utriculaire à scapes géminés, toutes deux susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables selon la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables du gouvernement du Québec, explique Patrice Laliberté, chargé de projets à CNC au Québec. On y retrouve également plusieurs espèces d’orchidées, de plantes carnivores et d’éricacées tels que le Kalmia et les bleuets. Le reste est composé d’une mosaïque de forêts de résineux et d’îlots boisés abritant parfois de grands pins matures. »

Partenaires

La conservation de cette propriété a été rendue possible grâce au soutien financier du projet Ensemble pour la nature du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, du Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada, du MapleCross Fund, de la Fondation ÉCHO, du U.S. Fish & Wildlife Service (par son North American Wetlands Conservation Act), de Cogeco, Sanimax et d’autres donateurs qui désirent demeurer anonymes.

Gouvernement du Québec  Environment and Climate Change Canada  MapleCross   Echo Foundation    U.S. Fish and Wildlife Service NAWCA   Cogeco   Sanimax

CNC a acquis le territoire de la société de gestion d’actifs forestiers Solifor, une société du Fonds de solidarité FTQ, et tient à la remercier pour sa grande collaboration tout le long de ce projet.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien en 2020