Milieu humide et forêt protégé par CNC à Bristol, QC (Photo de CNC)

Milieu humide et forêt protégé par CNC à Bristol, QC (Photo de CNC)

La tortue mouchetée en Outaouais

Une espèce menacée à protéger
Tortue mouchetée (Photo de CNC)

Tortue mouchetée (Photo de CNC)

La tortue mouchetée est une espèce désignée menacée au Québec depuis 2009. Elle possède une grande carapace noire et bombée, qui peut atteindre jusqu’à 28 centimètres de longueur, souvent mouchetée de taches jaunes ou fauves. Ce reptile est facilement reconnaissable à sa gorge et son menton jaune vif.

Cette espèce fréquente les lacs, les étangs à castor et les milieux humides aux eaux peu profondes et aux fonds boueux. Elle chérit particulièrement ce type de territoire puisqu’on y retrouve une grande abondance de végétation aquatique et de matière organique.

Auparavant, l'habitat de la tortue mouchetée se limitait au sud de la région de l’Outaouais, plus particulièrement aux territoires des municipalités de Bristol, Clarendon et Shawville, ainsi que dans une grande portion du parc de la Gatineau. Jusqu’à tout récemment, l’observation la plus à l’ouest avait été localisée sur l'île aux Allumettes.

« L’enjeu capital, afin d’assurer le maintien à long terme des populations de tortue mouchetée, est la protection de l'habitat. Pour protéger son habitat contre la perte, la dégradation et la fragmentation, il importe de mieux connaître sa distribution », indique Caroline Gagné, chargée de projets à Conservation de la nature au Québec.

Des inventaires fructueux

En 2014, des équipes ont été déployées sur le terrain pour tenter de dénicher ou valider la présence de tortues mouchetées dans des secteurs de l'Outaouais qui n’avaient pas encore été recensés à ce jour. L’ensemble des milieux humides inventoriés représente plus de 260 hectares, soit l’équivalent de près de 1 650 patinoires de la Ligue nationale de hockey (LNH). Chaque piège était levé quotidiennement afin de dénombrer les captures, remplacer la boîte de sardines servant à appâter les tortues, et, bien sûr, pour relâcher les spécimens capturés.

Au final, CNC a pu constater une extension vers l’ouest de l’habitat de la tortue mouchetée. En effet, plusieurs spécimens ont été répertoriés dans le secteur de Sheenboro, près de la rivière des Outaouais, sur une propriété de Conservation de la nature.

La vallée de l’Outaouais

En raison de la diversité de ses habitats et de sa richesse naturelle, Conservation de la nature Canada travaille depuis près de 20 ans dans la vallée de l’Outaouais. Plus de 3 850 hectares y sont d’ailleurs protégés. Cette région qui borde la rivière des Outaouais est considérée par les experts comme un des sites de biodiversité d’importance du Québec. La région abrite plus de 85 espèces floristiques rares dont plusieurs sont associées aux affleurements calcaires de l’époque précambrienne qui caractérisent la vallée de l’Outaouais.

Comment participer à la protection des tortues mouchetées

  • Signaler vos observations de tortues vivantes, blessées ou mortes en remplissant la fiche de signalement au www.carapace.ca. Une photo est toujours une preuve importante! 
  • Observer les tortues à distance! Ne jamais les sortir de leur habitat naturel et ne jamais les déplacer dans un autre habitat.
  • Aider une tortue observée sur une route en la faisant traverser dans la direction où elle va; ne pas le remettre à l’eau ou la transporter ailleurs et, surtout, ne la prenez jamais par la queue.
  • Éviter d’assécher les milieux humides créés par les castors et de démanteler leurs barrages, ou encore d’enlever des branches et troncs d’arbres en bordure des plans d’eau.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien en 2020