(Photo de Shutterstock)

(Photo de Shutterstock)

Don par testament

Pièce maîtresse de votre planification successorale, votre testament doit être valide au regard de la loi pour faire en sorte que vos actifs seront distribués selon vos souhaits. Les legs que vous prévoyez dans votre testament sont le reflet véritable de vos valeurs et convictions.

Avantages d’un don par testament

  • Vous conservez vos actifs de votre vivant.
  • Il s’agit d’un moyen fiscalement avantageux de faire un don pour conserver la nature, car il permet aussi de réduire l’impôt à payer sur votre succession.
  • Vous pouvez modifier votre testament à tout moment.

Si vous avez déjà un testament, vous n’avez pas besoin de le refaire pour y ajouter un legs. Renseignez-vous auprès de votre conseiller juridique sur le processus simple qui permet d’y ajouter un codicille.

Si vous avez déjà prévu un don à CNC dans votre testament, nous vous prions de nous en faire part. Cela nous permettra de vous témoigner adéquatement notre reconnaissance, de souligner votre appui et de vous accueillir à titre de membre du cercle La nature en héritage, un regroupement de plus de 1 500 autres Canadiennes et Canadiens prévoyants et engagés qui ont inclus un don à CNC dans le cadre de leur planification successorale.

Pour nous aviser que vous avez prévu un don, veuillez remplir ce formulaire confidentiel ou écrire à Marcella Zanella, directrice des dons planifiés, à don.planifie@conservationdelanature.ca.

Avis de non-responsabilité

L’information qui apparaît sur ces pages se veut de nature générale et ne devrait pas se substituer à l’avis de professionnels. CNC vous encourage vivement à obtenir les conseils d’un avocat ou d’un conseiller financier avant de prendre des décisions à l’égard de votre succession et de dons de bienfaisance.

Notre équipe se fera un plaisir de répondre à vos questions ou à celles de votre conseiller. Communiquez avec nous par courriel à don.planifie@conservationdelanature.ca ou par téléphone au 1 877 231-3552, poste  2.

Pleins feux sur nos sympathisants