Cerf traverssant le passage faunique à Ivry-sur-le-Lac (Photo de CNC)

Cerf traverssant le passage faunique à Ivry-sur-le-Lac (Photo de CNC)

L’aménagement d’un passage faunique sous la 117 est terminé

08 février 2022
Ivry-sur-le-Lac

 

Piétons, cyclistes et animaux qui empruntent le sentier du P’tit Train-du-Nord sont invités

Passage faunique à Ivry-sur-le-Lac, QC (Photo de CNC)

Passage faunique à Ivry-sur-le-Lac, QC (Photo de CNC)

Il y a du nouveau sur la piste cyclable du P’tit Train-du-Nord! Conservation de la nature Canada (CNC) l’avait promis en 2019 et, chose promise, chose due : l’aménagement du passage faunique est complété! La propriété sur laquelle il se trouve, située entre Sainte-Agathe-des-Monts et Tremblant, a été acquise il y a trois ans par CNC. Un tunnel y était déjà emprunté par des animaux circulant entre la réserve écologique Jackrabbit (Montcalm) et le parc national du Mont-Tremblant. Grâce à l’appui de plusieurs partenaires, CNC a pu le rendre plus accueillant pour la faune. Bien que cette bande de terre voisine du sentier du P’tit Train du Nord ne soit pas à l’intention des humains, nous avons profité des travaux pour y installer quatre panneaux d’interprétation.

Le tunnel se situe à un endroit stratégique pour la circulation des espèces dans cette région des Laurentides. Déjà aménagé sous la route 117, il facilitait les échanges entre les grandes forêts situées de part et d’autre de la route, mais était peu adapté. Imaginez le point de vue d’une musaraigne : un long et gigantesque tunnel sans cachette, à la merci des prédateurs possiblement embusqués à sa sortie. C’est ce que représentait cette structure pour beaucoup d’animaux : souris, cerfs, hermines et autres animaux de la région. Maintenant, les rochers, les souches et la végétation rendent le passage bien plus attrayant, naturel et sécuritaire.

Wildlife crossing, Ivry-sur-le-Lac, QC (Photo by NCC)

Wildlife crossing, Ivry-sur-le-Lac, QC (Photo by NCC)

Grâce aux nouveaux aménagements, la végétation s’y développera naturellement au printemps et le site deviendra invitant pour la faune… et les humains! Les adeptes de vélo et de randonnée sont invités à s’arrêter et s’intéresser aux panneaux d'interprétation pour en apprendre plus sur la connectivité des milieux naturels, l’impact des changements climatiques sur la faune et la flore, ainsi que les collisions entre les véhicules et les animaux, qui expliquent d'ailleurs l’élaboration d'un projet tel que celui-ci.

Citation

« En raison des changements climatiques, un grand nombre d’espèces animales et végétales seront amenées à se déplacer vers le nord, ce qui explique la nécessité de maintenir des corridors naturels essentiels à leur adaptation aux nouvelles réalités climatiques. » - Caroline Marcotte, chargée de projets à CNC

Remerciements

L’acquisition de la propriété par CNC en 2019 ainsi que l’aménagement récent du passage faunique ont étés possibles grâce à l’aide financière de plusieurs partenaires : la Fondation de la faune du Québec et son partenaire financier Hydro-Québec, Environnement et Changement climatique Canada par l’entremise du Programme de conservation du patrimoine naturel, le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques par l’entremise du Projet Ensemble pour la nature et du Projet de partenariat pour les milieux naturels, le ministère des Transports, le U.S. Fish and Wildlife Service’s North American Wetlands Conservation Act; la Woodcock Foundation, American Friends of Canadian Nature, le Sentier Transcanadien, des donatrices et donateurs privés, la Municipalité d’Ivry-sur-le-Lac; la MRC des Laurentides; Conservation Manitou; Éco-corridors Laurentiens; la Fondation Écho, la corporation du parc linéaire du P'tit Train du Nord, l’Université Concordia et Énergir.

Ce projet de corridor faunique s’inscrit dans l’Initiative québécoise Corridors écologiques coordonnée par Conservation de la nature Canada au Québec et ses nombreux partenaires. Ce projet bénéficie d’une aide financière du gouvernement du Québec tirée du programme Action-Climat Québec et rejoint les objectifs du Plan pour une économie verte 203.

Fait saillant

  • Le coût moyen pour une collision véhicule-faune dans les Laurentides est de 10 671$ avec un cerf de Virginie et de 49 388$ avec un orignal. Il y a d’ailleurs 51 collisions avec la faune par année sur environ 50 km de l’autoroute 15.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de plus de 15 millions d’hectares d’un océan à l’autre et à l'autre, dont plus de 48 000 au Québec.

Le projet Ensemble pour la nature (PEPN) est une subvention de 15 millions de dollars qui s’est échelonnée sur trois ans, soit de 2017 à 2020, accordée à Conservation de la nature Canada par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Il visait l’établissement de partenariats financiers et l’acquisition de connaissances scientifiques pour assurer la conservation et la protection de milieux naturels en terres privées au Québec jusqu’au 31 mars 2020. Il a ainsi favorisé un intérêt pour la protection de milieux naturels, et incité la collectivité québécoise à poser des gestes qui visent à préserver l’environnement.

Le Projet de partenariat pour les milieux naturels (PPMN) est une subvention de plus de 53 millions de dollars échelonnée sur quatre ans, accordée par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques à CNC. Il prévoit, par l’établissement de partenariats financiers avec les organismes de conservation de la province, un soutien à la réalisation d’initiatives de conservation volontaire en vue d’assurer la protection de milieux naturels d’intérêt. Le PPMN vise ainsi à développer et à consolider le réseau québécois d’aires protégées situées en terres privées. Il fait suite au projet Ensemble pour la nature, qui s’est terminé au 31 mars 2020 et qui avait des objectifs similaires.

L’Initiative québécoise Corridors écologiques propose une approche collective de l’aménagement du territoire afin d’augmenter la conservation de milieux naturels connectés par des corridors écologiques. L’Initiative vise à consolider l’engagement des acteurs municipaux, des citoyens propriétaires de lots boisés, agriculteurs et autres acteurs clés de l’utilisation du territoire. Pour ce faire, des activités de mobilisation, de renforcement des capacités, de reconnaissance et d’accompagnement dans l’action sont réalisées à l’échelle provinciale et dans 11 régions du Québec. L’Initiative est coordonnée par Conservation de la nature Canada, mise en œuvre par 10 organismes et soutenue par une 100aine d’experts.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Audrey Martel
Assistante communications et marketing, (B. Sc. Biologie)
Conservation de la nature Canada
877 876-5444, poste 6222

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain