Zigadène élégant, espèce envahissante (photo de CNC)

Zigadène élégant, espèce envahissante (photo de CNC)

Espèces exotiques envahissantes 101

Cynanche (photo de Couchiching Conservancy)

Cynanche (photo de Couchiching Conservancy)

Qu’est-ce qu’une espèce exotique envahissante?

Les espèces exotiques envahissantes sont des plantes, des animaux et des micro-organismes qui ne sont pas indigènes à une région, mais qui y ont été introduits intentionnellement ou accidentellement (par exemple, par l’eau de lest des navires ou par le commerce international de marchandises).

Comme leur nom l’indique, ces espèces introduites envahissent souvent de nouveaux habitats, prennent la place des plantes et des animaux indigènes, et réduisent ainsi la biodiversité.

En fait, l’Union internationale pour la conservation de la nature considère que les espèces exotiques envahissantes se classent au deuxième rang des plus importantes menaces pesant sur la biodiversité, après la disparition de l’habitat.

Pourquoi les espèces exotiques envahissantes sont-elles nuisibles?

Les espèces exotiques envahissantes :

  • détruisent les habitats naturels et les sources d’alimentation des espèces indigènes;
  • réduisent la productivité agricole;
  • diminuent la valeur des propriétés;
  • augmentent les coûts de conservation des ressources;
  • peuvent s’avérer toxiques pour les animaux ou causer des allergies chez les humains;
  • annihilent le potentiel récréatif et la beauté des paysages.

Quels sont les moyens de propagation des espèces exotiques envahissantes?

  • la fourrure et les selles du bétail et des animaux sauvages;
  • les véhicules, les VTT, les motoneiges et les bateaux;
  • les bottes des randonneurs et les roues des vélos;
  • le vent et l’eau;
  • le foin contaminé et les mélanges de graines de fleurs sauvages ou de graines pour oiseaux;
  • les plantes ornementales et les plantes comestibles « échappées » des jardins;
  • les importations de denrées.

Quelles sont les mesures prises par CNC pour lutter contre la propagation des espèces exotiques envahissantes?

Conservation de la nature Canada (CNC) utilise une approche de gestion intégrée qui fait appel à différentes techniques selon les circonstances.
Les techniques utilisées incluent notamment :

  • les moyens mécaniques, comme l’arrachage, le fauchage ou la fenaison;
  • le broutage par le bétail;
  • la lutte biologique, c.-à-d. l’utilisation des prédateurs naturels de l’espèce pour la combattre;
  • la lutte chimique par des professionnels dûment formés.

Une combinaison de méthodes est parfois utilisée lorsque la situation l’exige.

Dans chaque cas, on étudie soigneusement la situation et on évalue les options disponibles, en considérant l’incidence de chaque méthode avant de l’appliquer.

Une fois la stratégie mise en œuvre, les employés de CNC inspectent la zone afin d’évaluer si la stratégie a contribué efficacement au déclin de la population des espèces exotiques envahissantes ou si un appel à de nouvelles techniques de contrôle doit être effectué.

Le saviez-vous?

L’ensemble des 200 millions d’étourneaux sansonnets de l’Amérique du Nord a pour ancêtres une centaine d’oiseaux introduits dans Central Park, à New York, au début des années 1890, par une société qui souhaitait introduire en Amérique du Nord tous les oiseaux mentionnés dans les œuvres de Shakespeare.

L’augmentation rapide des populations d’étourneaux sansonnets a entraîné un déplacement des oiseaux indigènes nichant eux aussi dans des cavités, tel que le merle bleu de l’Est. Heureusement, la population de merles bleus de l’Est, espèce classée rare durant de nombreuses années, s’est rétablie grâce à des programmes d’installation de nichoirs.

Apprenez-en davantage sur les espèces envahissantes en visitant notre galerie des espèces envahissantes.

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197